Anticiper, c’est prévoir…pour pouvoir ! (enfin, espérer plutôt…)

Sondage exclusif CSA – Société Générale – 11 juin 2014 – Thème : La vie quotidienne – en téléchargement ICI

 

L’anticipation, un filet de sécurité pour les Français

Le rapport d’étude du CSA pour la Société Générale à ce sujet est très clair. L’anticipation pour ces Français sondés, c’est :

« Prévoir » – « épargner » – « la retraite »

Globalement, le « manque d’argent », en vue de, est le premier frein à cette anticipation comme « philosophie de vie ».

Anticiper pour vivre sereinement le moment présent

83 % des sondés pensent qu’anticiper « clarifie ses pensées » et « rassure face aux imprévus ».

74 % affirment qu’anticiper permet de « savourer le moment présent » !!!!

2% des sondés ou presque, savent calculer quelle est l’épargne nécessaire pour attendre quel capital dans x années, sans pour autant comprendre l’incidence d’une éventuelle fiscalité sur des placements, ni d’une éventuelle inflation…

Autrement dit, les Français sondés agissent par principe, et adoptent une stratégie d’accumulation, au « p’tit bonheur la chance »…sans savoir si leurs efforts sont suffisants, ou trop importants !!!

Gestion de la vie active : un peuple d’aventurier ?

53 % des sondés sait quoi faire pour aborder la vie active (pas plus ?).

49 % « glanent de l’information » sur internet en cas de réorientation professionnelle.

38 % entretiennent un réseau en cas d’une éventuelle perte d’emploi… mais 67 % pensent rebondir avec le Pôle Emploi…(bon courage…).

Sortir de la vie active : on verra bien…

56 % l’anticipe, 51% sait comment l’appréhender… (Voir plus haut, « au p’tit bonheur la chance » !).

32 % des Français associent les questions sur la retraite à « la banque », ce qui veut dire que 67 % des Français ne pensent pas à leurs banquiers pour cela ! C’est énorme cette volonté d’éviter sons chargé de clientèle (qui a beaucoup changé depuis 20 ans…turn over, pression commerciale, campagne produits, produits structurés mauvais…) pour prendre de bonnes décisions…!!!

La banque, partenaire-clé de l’accompagnement de projet… : et non !

A lire les chiffres de cette étude, seuls 30 à 32 % des sondés se tournent naturellement vers leurs conseillers bancaires ! (on se demande pourquoi ?) Donc 70% s’en passent !

…et un tiers de confiance pour ceux qui envisagent de créer leur entreprise ? NON PLUS !

Les quelques 17% des Français aventuriers qui envisagent la création de leur propre entreprise estiment à 65 % que le guichetier le « conseiller bancaire » n’est pas un « tiers de confiance » !!!

En résumé

Une bonne étude du CSA pour le compte de la Société Générale.

Cette étude manipule les chiffres pour mieux les faire parler, mais c’est raté.

La banque n’est pas référente, en tout cas moins que les autres canaux d’informations. Elle n’est ni un partenaire clé, ni un tiers de confiance privilégié !
La Société Générale souhaite-t-elle se rassurer ?

Y-a-t-il encore un « Mécano à la Générale »* ?

*Le Mécano de la « General », film américain de 1926, avec Buster Keaton.

Vous avez des questions à nous poser ? Nos conseillers en gestion de patrimoine sont à votre écoute.

* * * *
Combien font 10x3 = *
François L.

François LEBEAU est l’associé principal du groupe et le co-gérant des différentes structures.Installé maintenant dans les bureaux de Saint Maur des Fossés, en sus de son métier de conseiller en gestion de patrimoine sur Toulouse, il s’occupe du développement de l’agence de Paris.