2013 : Quelle évolution pour le CAC 40 ?

Les points positifs

  • La diminution des primes de risque

La prime de risque, c’est la différence de rendement attendu par l’investisseur entre un produit A (risqué) et un produit B (non risqué). Cette dernière est indispensable pour inciter l’investisseur à opter pour le produit A.

Une diminution de la prime de risque incite donc les investisseurs à s’orienter vers le marché actions plutôt que vers le marché obligations par exemple.

  • De moins en moins d’aléas politiques

Avec l’élection présidentielle, l’année 2012 a été une année très instable d’un point de vue politique. Les premières réformes et la première loi de finances qui a pris acte le 1er janvier 2013 ont permis de fixer un cap.

Sur les marchés boursiers, l’incertitude peut avoir de lourdes conséquences. Ces informations vont donc sûrement rassurer les investisseurs.

  • Les actions restent la classe d’actifs la moins coûteuse
  • La reprise économique mondiale pour 2013

En 2013, l’économie mondiale devrait connaître un reprise intéressante. Cette dynamique serait poussée par 3 éléments majeurs :

  • Le redémarrage de l’économie américaine basé sur une baisse du taux de chômage et une reprise du marché immobilier.
  • La croissance japonaise, soutenue par la politique monétaire de la banque centrale. Même si l’on en parle peu, le Japon reste la troisième puissance mondiale.
  • Les économies émergentes continueront à se développer (notamment par leur consommation interne).

Cette reprise de l’économie mondiale aura un impact considérable sur l’indice car 51 % de l’activité des entreprises du CAC 40 est réalisée hors Europe (source Reuters).

  • Le soutien de la BCE

La BCE, qui s’engage pour éviter l’explosion de la zone euro et qui continue à prendre les mesures nécessaires, rend les investisseurs moins réticents à investir en France et en Europe.

Les points négatifs

  • Le risque politique persiste dans la zone euro

Tant qu’une révolution visant à harmoniser les systèmes économiques et politiques européens ne sera pas réalisée, tant que l’Europe ne sera pas un bloc entièrement cohérent, les risques liés à la politique européenne seront présents, du moins aux yeux des investisseurs.

  • Le risque de révision de la politique monétaire américaine

La diminution du taux de chômage et l’amélioration du secteur immobilier risquent de pousser la Réserve Fédérale Américaine à réviser sa politique monétaire.

Prévisions pour 2013

Aucune !!!

Après plus de 8 % depuis le début de l’année pour les indices phare de l’Europe et encore plus pour certains OPCVM qui font régulièrement mieux que les indices, la bourse reste un marché d’aléas.

On peut cependant imaginer après quelques “respirations de marchés”, une certaine continuation du mouvement haussier.

Vous avez des questions à nous poser ? Nos conseillers en gestion de patrimoine sont à votre écoute.

* * * *
Combien font 10x3 = *
François L.

François LEBEAU est l’associé principal du groupe et le co-gérant des différentes structures.Installé maintenant dans les bureaux de Saint Maur des Fossés, en sus de son métier de conseiller en gestion de patrimoine sur Toulouse, il s’occupe du développement de l’agence de Paris.