Rappel sur les droits de succession et de donation

Ces 10 dernières années, pas moins de trois lois de finances sont venues modifier la fiscalité des droits de succession et de donation. Il est donc nécessaire de faire un récapitulatif de ce qui est applicable à ce jour.

Rappel historique sur les droits de succession et de donation:

Jusqu’en 2007, on pouvait transmettre à ses enfants 50 000 € en franchise de droits en succession et donations, cet abattement pour les donations était renouvelable tous les 10 ans.

Puis la loi TEPA du 21 août 2007 est venue modifier ce régime en apportant des modifications substantielles, parmi les plus importantes, on peut citer l’exonération totale de droits de succession pour le conjoint survivant et le partenaire de Pacs, ainsi qu’aux frères et sœurs du défunt qui vivaient sous le même toit que lui sous certaines conditions, la majoration des abattements pour les droits de succession et de donation, avec notamment le passage de 50 000 € à 150 000 € pour les descendants, l’augmentation du délai de rappel fiscal de 10 à 6 ans.

La 1ère loi de finances rectificative pour 2011 revient sur le délai de rappel fiscal pour le positionner à nouveau à 10 ans, avec un mécanisme un peu complexe d’abattement de 10% par an pour les donations supérieures à 6 ans et inférieures à 10.

Dernière loi modifiant les régime fiscal des successions et donations, la 2è loi de finances rectificative pour 2012 du 17 août 2012 qui vient nettement alourdir le régime favorable des années précédentes :

  • Réduction de l’abattement en ligne directe à 100 000
  • Suppression de la revalorisation annuelle des abattements
  • Allongement du délai de rappel fiscal à 15 ans pour les donations

La fiscalité actuellement applicable

L’ouverture d’une succession donne lieu aux calculs de droits de succession, ces droits sont fonction de la valeur du patrimoine laissé par le défunt et de la qualité des héritiers, en fonction du lien de parenté les abattements et le barème applicable diffèrent.

Les abattements

Pour calculer les droits de donation ou de succession, on applique sur la part revenant à chaque donataire ou héritier un abattement qui est fonction du degré de parenté.

Lien de parenté Abattement 2013 en donation Abattement 2013 en succession
Epoux ou partenaires de Pacs 80 724 Exonération
Enfant 100 000 100 000
Ascendant 100 000 100 000
Petits-enfants 31 865 Aucun
Arrière-petits-enfants 5 310 Aucun
Frère, sœur 15 932 15 932
Neveu, nièce 7 967 7 932
Personnes handicapée 159 325 159 325
A défaut d’application d’un autre abattement 1 594

Les barèmes

Après déduction de l’abattement, il faut appliquer un barème progressif, fonction du lien de parenté

  • Donation ou succession en ligne directe, c’est-à-dire descendants ou ascendants
Fraction de part nette taxable Tarif
< 8 072 5 %
Entre 8 072 € et 12 109 10 %
Entre 12 109 € et 15 932 15 %
Entre 15 932 € et 552 324 20 %
Entre 552 324 € et 902 838 30 %
Entre 902 838 € et 1 805 677 40 %
> 1 805 677 45 %
  • Donation entre époux ou partenaires de Pacs
Fraction de part nette taxable Tarif
< 8 072 5 %
Entre 8 072 € et 15 932 10 %
Entre 15 932 € et 31 865 15 %
Entre 31 865 € et 552 324 20 %
Entre 552 324 € et 902 838 30 %
Entre 902 838 € et 1 805 677 40 %
> 1 805 677 45 %
  • Donation ou succession entre frères et sœurs
Fraction de part nette taxable Tarif
< 24 30 35 %
> 24 430 45 %
  • Donation ou succession en ligne collatérale et entre non-parents
Fraction de part nette taxable Tarif
Entre parents jusqu’au 4è degré inclusivement 55 %
Entre parents au-delà du 4è degré et non parents 60 %

Les dons familiaux de sommes d’argent

Il est possible également de donner de l’argent en pleine propriété en exonération de droits jusqu’à 31 865 €, à conditions que

  • Le donataire ait plus de 18 ans, il faut que ce soit un descendant du donateur, ou à défaut neveux ou nièces, à défaut petits-neveux ou petites-nièces,…
  • Le donateur ait moins de 80 ans

Cette exonération est renouvelable tous les 15 ans.

Cas de l’assurance vie

A noter que les contrats d’assurance vie n’entrent pas dans le patrimoine taxable aux droits de succession et donation, ils bénéficient d’un régime à part.

Ainsi pour les contrats alimentés par des primes versées avant les 70 ans du souscripteur, est appliqué un abattement de 152 500 € par bénéficiaire, et au-delà la taxation est de 20% et de 25% au-delà de 902 838

Pour les primes versées après les 70 ans du souscripteur, est appliqué un abattement global de 30 500 €, la fraction excédentaire étant taxée au barème progressif en fonction du lien de parenté.

Vous avez des questions à nous poser ? Nos conseillers en gestion de patrimoine sont à votre écoute.

* * * *
Combien font 10x3 = *
Géraldine D.

Géraldine DAGUTS, juriste de formation (Master 2 recherche en droit privé suivi d’une spécialisation en gestion de patrimoine à l’Université de Toulouse 1) C’est avant tout la relation humaine et la confiance qu’elle noue avec ses clients qui l’ont fait choisir ce métier. Après une première expérience technique, une deuxième commerciale, elle rejoint Direcfi pour combiner au mieux ces deux aspects de la profession.