Les « petits » PERP bientôt déblocables avant le départ à la retraite ?

Bonne nouvelle pour les détenteurs de « petits » PERP, leur déblocage anticipé sera bientôt possible avant la retraite.

Pour rappel, le plan d’épargne retraite populaire (PERP) est un produit d’épargne à long terme qui permet d’obtenir, à partir de l’âge de la retraite, un revenu régulier supplémentaire. Le capital constitué est reversé sous forme d’une rente.

Il peut également être reversé sous forme de capital, à hauteur de 20 %.

Selon le gouvernement, de nombreux contrats sont détenus par des personnes qui, compte tenu de leur revenu, leur situation patrimoniale et fiscale, n’aurait pas dû souscrire des PERP. Par conséquent, de nombreuses personnes se retrouvent avec des PERP à un capital très faible bloqué jusqu’à la retraite. Or, ces sommes pourraient permettre à certains ménages d’augmenter le pouvoir d’achat. En effet, le projet de loi pour la modernisation de l’économie prévoit la possibilité pour les détenteurs de PERP de faible valeur de débloquer le capital par anticipation.

Actuellement, le capital perçu lors de déblocage exceptionnel d’un PERP est exonéré de toute imposition. Pour le moment on ne connait pas le plafond des PERP qui seront concernés par la réforme, le projet de loi évoque des sommes allant de 1.500 à 2.000 euros. Pour éviter les abus, le projet de loi prévoit une absence de cotisations régulières depuis plusieurs années sans en préciser la durée exacte.

Quoiqu’il en soit, ce projet a vocation à assouplir encore davantage les sorties anticipées de PERP.

On ne manquera pas de vous informer lorsque la version définitive de loi sera publiée.

Vous avez des questions à nous poser ? Nos conseillers en gestion de patrimoine sont à votre écoute.

* * * *
Combien font 10x3 = *
Philippe M.

Philippe MOUSSAUD est associé au groupe depuis mars 2012, et également co-gérant.Il poursuit des études de droit à Paris avant de se spécialiser en Gestion de Patrimoine pour obtenir un Master 2 à l’Université d’Orléans. Après une expérience réussie à l’Union Notariale Financière de 2009 à 2010, il rejoint DIRECFI en 2010. Rigoureux et réactif sont autant d’adjectifs qui définissent Philippe au quotidien comme dans la durée.